Coronarographie

La coronarographie est un examen qui utilise la technique de radiographie aux rayons X et l’injection d’un produit de contraste à base d’iode pour visualiser les artères qui irriguent le coeur : les artères coronaires. Elle permet l’examen très précis des artères coronaires en recherchant un éventuel obstacle à l’écoulement du sang qui peut être dû soit à un rétrécissement soit une occlusion totale. Ainsi elle contribue à porter un diagnostic mais aussi à déterminer la meilleure façon de traiter une éventuelle anomalie ( Médicaments, dilatation ou pontage).

La réalisation d’une coronarographie est nécessaire à chaque fois qu’il existe un doute sur l’existence d’une angine de poitrine ( angor) ou un infarctus.

La coronarographie a lieu obligatoirement en milieu hospitalier. Elle peut se dérouler soit en ambulatoire ( hospitalisation de quelques heures) soit au décours d’une courte hospitalisation(24 à 48 heures). La décision se prendra avec le cardiologue.

La coronarographie diagnostique dure le plus souvent moins 30 minutes . Elle n’est pas douloureuse. Elle a lieu dans une salle de radiologie sous anesthésie locale, ainsi on peut suivre l’examen sur un écran et avoir les explications du médecin en temps réel. Le résultat de l’examen est connu immédiatement à la fin de celui ci.

Le jour de l’examen il ne faut ni manger ni boire ni fumer au moins 6 heures avant son déroulement ( en dehors des cas de l’urgence).

L’examen consiste à ponctionner une artère ( soit au niveau du pli de l’aine ; l’artère fémorale, soit au niveau du poignet : l’artère radiale ou exceptionnellement au niveau du bras : l’artère humérale) et à introduire une sonde qui remontera jusqu’à l’entrée des artères coronaires pour y injecter un produit de contraste qui permet de les visualiser. Le choix de l’artère radiale permet un lever du patient très précoce et expose à moins de risque de saignement (hématome). En revanche cette artère est de petit diamètre et parfois sinueuse ne permettant pas toujours la réalisation de l’examen.

A la fin de l’examen un pansement compressif est mis en place au niveau du point de ponction afin de permettre la cicatrisation de l’artère et sera laissé pendant au moins 4 heures.

Il est possible de manger rapidement après l’examen.

Les risques de l’examen sont très faibles :

  • Allergie au produit de contraste
  • Saignement au point de ponction

Plus rarement :

  • Infection
  • Aggravation d’une insuffisance rénale pré existante
  • Douleur dans la poitrine car déplacement d’un caillot dans l’artère coronaire